#TousEssentiels : une campagne nationale lancée l'U2P

Publié le Mercredi 18 Novembre 2020

Avec cette campagne, l'Union des Entreprises de Proximité invite les commerces de proximité à placarder le slogan « Fermer Tue » sur leurs vitrines afin de sensibiliser les passants à l'enjeu économique qui se joue.

« La menace économique et sociale est considérable. Si le Gouvernement n’acte pas très rapidement la réouverture des commerces et services de proximité, ce sont plus d’un million d’entreprises, fermées aujourd’hui, qui pourraient ne jamais rouvrir leur porte » déplore Laurent Munerot, président du groupe national.

Une opinion visiblement largement partagée par la majorité des Français, selon les résultats d'un sondage réalisé par Yougov pour l'U2P. D'après les chiffres révélés par l'enquête, 84% des personnes interrogées sont favorables à la réouverture de leurs commerces de proximité (coiffeurs, fleuristes, libraires, restaurateurs...etc.).

D'ailleurs, 76% d'entre eux auraient choisi de soutenir l'économie locale en se tournant vers ces commerces de proximité pour effectuer leurs achats de Noël, à condition bien-sûr que ces derniers rouvrent dans les temps.

Des espaces sécurisés

Toujours selon ce même sondage, les Français se sentiraient davantage en sécurité dans les petits commerces locaux que dans les grandes surfaces, puisque « seuls 7% des Français ont l’impression de mettre leur santé en danger en se rendant dans les petits commerces, soit 40 points de moins que dans les grandes surfaces, pourtant toujours autorisées à ouvrir. » d'après les résultats dévoilés par l'U2P.

« Depuis plusieurs mois, les entreprises de proximité ont mis en place toutes les mesures de protection de la santé de leurs salariés, de leurs clients et patients, ce qui explique pourquoi ils s’y sentent en sécurité. Nous le martelons depuis le début du reconfinement : il est aberrant de maintenir fermés les commerces et services de proximité, alors que les interactions sociales qui favorisent la transmission du virus sont beaucoup plus importantes dans les grandes et moyennes surfaces » ajoute Laurent Munerot.

Pour l'Union des Entreprises de Proximité il est donc urgent d'autoriser la réouverture de ces petits commerces, sous peine qu'ils ne s'en sortent pas. Elle lance donc un appel au Gouvernement et demande la reprise de leur activité dès le 27 novembre. Un appel relayé par l'U2P des Vosges.

Crédit image : U2P.

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire