Transports routiers dans les cols : les élus vosgiens maintiennent la pression

Publié le Jeudi 5 Octobre 2017

Lors d'une conférence de presse, qui s'est tenue dans la commune de Le Bonhomme (68) ce jeudi, l'Association du Massif Vosgien (AMV) a fait le point sur le dossier toujours problématique du passage des poids lourds dans les cols vosgiens. 18 mois après une baisse très significative des tarifs du tunnel Maurice Lemaire (de 68 à 28 Euros pour les poids lourds), les effets escomptés semblent peu probants. La faute principalement aux embouteillages très fréquents sur la commune alsacienne de Châtenois, qui dissuade les routiers d'emprunter le tunnel.

Des travaux de contournement de Châtenois, effectifs en 2020, devraient y remédier. L'Association dit sentir un vent porteur de tous les élus du massif, mais reste vigilante. Et en appelle à une réglementation adaptée, à savoir l'interdiction totale du trafic de poids lourds de grand transit dans le massif vosgien, le tunnel Maurice Lemaire devant servir seulement à la circulation interdépartementale des camions et les principaux cols (Bussang, Bonhomme, Saales) au cabotage interdépartemental. L'objectif étant de faire passer le nombre de poids lourds empruntant chaque jour les routes du Massif de 1500 actuellement à 700 d'ici 2020.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire