Une inter-syndicale des retraité(e)s reçus en Préfecture

Publié le Vendredi 14 Décembre 2018

Au lendemain de l'allocution du Président de la République, Emmanuel Macron lundi soir,  le Préfet des Vosges Pierre Ory a reçu mardi matin une inter-syndicale des organisations de retraité(e)s des Vosges : CFDT, la CFTC, la CGT, CFE-CGC, FO, la FSU, Solidaires, l’UNSA et la FGR-FP pour entendre leurs revendications et inquiétudes.

 

Pour ces syndicats l'annonce de l'annulation de la hausse de la CSG n'est qu'une "concession partielle à la mobilisation des retraité(e)s" mais ne répond pas à "l’importante baisse de pouvoir d’achat due entre autre au blocage des pensions pour 2018 et la limitation de leur augmentation à 0,3 % pour 2019 et 2020, alors que le gouvernement prévoit une inflation de 1,5 % à 2 % par an".

"Les retraité(e)s vosgiens ne sont pas des nantis, une majorité d’entre eux vivent avec moins 1.000 € par mois, aucune amélioration ne leur a été accordée par le Président de la République. Pour les vosgiennes, leur situation est souvent encore plus difficile. Des retraites souvent très bases par rapport celles des hommes et lorsqu’elles sont veuves des réversions de quelques centaines d’euros, pas de quoi vivre dans des conditions décentes."

L’intersyndicale déplore une dégradation générale des conditions de vie avec la complexité de "l'accès aux soins (...), la disparition des commerces, des services publics, des services médicaux dans nos campagnes et petites communes contribue aux difficultés de vie de nos ainé(e)s (...), le coût de l'accueil en EHPAD".

Les syndicats ont visiblement trouvé une oreille attentive, "Monsieur le Préfet, s’est engagé à transmettre au gouvernement le compte rendu de cette audience et de nos revendications" précise Didier Engels, porte-parole de l’intersyndicale des retraité(e)s des Vosges.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire