Vers une augmentation de la capacité d'accueil des services de réanimation dans le Grand Est

Publié le Samedi 3 Avril 2021

Face à la dégradation de la situation épidémique en France et dans la grande région, l'ARS Grand Est a demandé aux établissements de santé publics et privés de poursuivre l’augmentation de leur capacité d’accueil dans les services de réanimation. Au 2 avril, 668 lits de réanimation étaient opérationnels, l'objectif fixé est d'atteindre 750 lits d'ici le 12 avril prochain.

Un augmentation de la capacité (+12%) qui va nécessité de déprogrammer une partie importante de   l’activité des établissements de santé d'après l'ARS Grand Est qui précise que ces choix se feront "à l’aune d’une analyse médicale collégiale et en fonction de la situation de chaque patient" et assure que  "l’offre  de  soins  sera  préservée  dans  tous  les  secteurs  où  les  pertes  de  chances  peuvent  être majeures  (cancérologie,  activité  de  greffe,  patients  suivis  pour  une  maladie  chronique,  prise  en  charge  des mineurs...)."

Cet effort passera aussi par la mobilisation  de  renforts  supplémentaires : étudiants en santé (médicaux et soignants), retraités, membres du service de santé des armées, volontaires de la réserve sanitaire et tous les autres professionnels inscrits sur la plateforme Renfort-RH.

L'épidémie continue de progresser dans la région Grand Est avec un taux d'incidence s'élevant à 322 nouveaux cas pour 100 000 habitants, ce taux est supérieur dans les Vosges : 334,1 avec 1201 nouveaux cas enregistrés du 24 au 30 mars. Au 1er avril, 193 personnes étaient hospitalisées dans le département dont 25 en soins intensifs ou continus.

A l'échelle de la région, l'ARS constate un rajeunissement des patients admis pour Covid-19 avec des patients de moins de 60 ans aujourd’hui proportionnellement plus nombreux qu’au début de la seconde vague. "Ce rajeunissement est à relier à l’intensification de la circulation des variants anglais et  sud-africain,  la  vaccination  des  personnes  de  plus  de  75  ans  ne  pouvant  expliquer  à  elle  seule  ce phénomène'.

Concernant la vaccination justement, toujours au 1er avril, 58 066 vosgiens et vosgiennes ont reçu au moins une dose de vaccin sur une population totale de 359 520 personnes soit une couverture vaccinale de 16,2%, soit un peu mieux que la moyenne dans le Grand Est (14,3%), seule la Moselle fait mieux avec 17%.

N. Brédard

Photo : archives viàVosges

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire