Volley-ball : recrutement bouclé pour les Louves de Saint-Dié

Publié le Mercredi 27 Mai 2020

Pensionnaires d’Elite, la 2ème division française, depuis 2018, les Louves du Saint-Dié volley-ball  ont déjà bouclé leur recrutement pour la saison à venir.

 

Pour la 1ère fois de son histoire, le club de la cité marraine de l’Amérique – c’est à Saint-Dié en 1507 que le nouveau continent a ainsi été baptisé – comptera trois joueuses originaires des Etats-Unis dans ses rangs.

Deux proviennent de Vitrolles, autre formation d’Elite que les Louves ont affronté durant la 1ère phase du championnat : la passeuse Maggie Speaks (25 ans) dont la venue à Saint-Dié a permis d’attirer sa  compatriote Casey Schoenlein (24 ans) qui en sa qualité de pointue sera l'arme n°1 des Louves (photo) . La troisième américaine Allie Davenport (25 ans) est une attaquante-réceptionneuse qui évoluait au plus haut niveau suisse après être passée par la Suède et l’Angleterre.

Deux jeunes joueuses françaises toutes deux formées à l’Institut fédéral de volley-ball et évoluant au poste de centrale complètent le recrutement : Marie Andriamaherizo (19 ans) qui évoluait les deux dernières saisons avec les meilleurs espoires tricolores de l’IFVB en Ligue A au sein du collectif France Avenir 2024 et Kendiaba Koné (19 ans) qui a croisé les Louves cette saison alors qu’elle portait le maillot de Villejuif.

Hormis ces cinq recrues, six joueuses rempilent : Nihel El Ghoul (attaquante-réceptionneuse), Bineta Ndiaye (attaquante-réceptionneuse). Maële Besancenez (centrale), Thaïs Daden (libéro), Nelly Ochala (pointue) et Manon Bolley (passeuse). Le groupe comptera donc a priori onze joueuses toujours sous les ordres de Manu Dumortier.

N. Brédard

Photo montage : Saint-Dié Volley-ball

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire