Vosges : ce sera un déconfinement en rouge !

Publié le Jeudi 7 Mai 2020
Le chef du Gouvernement, dans sa conférence de presse interministérielle, a annoncé une bonne et une mauvaise nouvelle : le déconfinement aura bien lieu le 11 mai et concernera l'ensemble de la France métropolitaine. Seul le territoire de Mayotte voit son déconfinement retardé. En Ile-de-France, une vigilance particulière est également de mise. Dans cette région, les collèges et les parcs et jardins resteront fermés ainsi que dans les départements classés rouges.
 
Le ministre de la santé a ensuite présenté les différentes cartes qui font un état des lieux de l'épidémie et des moyens sanitaires pour la combattre. 
Sur la circulation du virus, les Vosges sont en orange. Concernant les capacités sanitaires en réanimation sur les sept derniers jours, le Grand Est, et donc les Vosges, sont toujours en rouge, ce qui signifie que 80% des lits de réanimation sont occupés par des patients covid.
Enfin la carte du taux de couverture des besoins en test naso-pharingé (PCR) est verte partout en France, la capacité de dépistage est au niveau des besoins estimés. Le ministre de la santé, Olivier Véran, a également donné un numéro de téléphone, le 0800 130 000 pour les personnes qui ont eu une prescription médicale mais ont des difficultés à se faire tester.  
 
Mais, la carte finale reste rouge pour plusieurs régions, le Grand Est et bien sur les Vosges. Des cartes qui, rappelle Edouard Philippe, n'empêcheront pas la levée progressive du déconfinement.
 
Point important de son intervention, Olivier Véran l'a rappelé, l'ARS ou la CPAM joindront les personnes dîtes "contactes" avec le virus. Elles devront se confiner chez elles ou dans un hôtel réquisitionné. 
 
Dans les EPHAD, les visites des proches vont pouvoir se poursuivre. Et tous les personnels de ces établissements vont recevoir une prime de 1500 euros dans les départements où l'épidémie aura été la plus forte. Enfin pour les personnes vulnérables de par leurs pathologies ou leur âge, pas de confinement obligatoire mais celui-ci est fortement conseillé.
 
Au niveau des écoles, la réouverture basée sur le volontariat aura bien lieu, avec 15 élèves maximum par classes. Le Premier ministre a également demandé aux préfets de respecter la volonté des maires qui ne souhaitent  pas rouvrir les établissements. Dans les régions vertes, les collèges pourront fonctionner à nouveau dès le 18 mai.
 
Les cafés et restaurants ne rouvriront pas. Pour les départements verts uniquement, le premier ministre fera un point d'étape d'ici trois semaines pour étudier leur réouverture. Si les centres culturels de proximité pourront rouvrir, les cinémas restent fermés. Aucun rassemblement de plus de 5 000 personnes ne sera autorisé. A noter que l'accès aux plages et lacs pourra se faire après accord des prefets, conditionné au respect des distanciations physiques.
 
Mais le Premier ministre l'a réaffirmé, tant qu'il n'y aura pas de vaccin, le seul moyen de se prémunir du virus est de respecter les gestes barrières. Le port du masque grand public est obligatoire dans les transports en commun, à partir de 11 ans, sous peine d'une amende.
Par ailleurs, les déplacements sont toujours limités à 100 kilomètres, sauf attestation dérogatoire !
 
La différence entre les départements verts et rouges permettra de définir la suite du déconfinement après le 2 juin. Mais Edouard Philippe a expliqué que même si un département bascule du rouge au vert, les conditions de déconfinement et par exemple la réouverture des collège ne se ferait qu'à une échéance de 3 semaines.
 
Beaucoup de sujets ont été abordés, demain vendredi 8 mai, le préfet des Vosges reviendra plus en détail sur le "mode d'emploi" du déconfinement dans notre département. 
 
Marie-Danièle Rogovitz
 
 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire