Les Vosges en force au prochain salon Pollutec de Lyon !

Publié le Lundi 19 Novembre 2018

Fin novembre se tiendra à Lyon la 28e édition de Pollutec, salon international dédié à l’environnement où sont attendus quelque 73 000 professionnels.


Un salon auquel participeront le Conseil départemental des Vosges, la communauté d’agglomération d’Epinal et le groupement d’entrepreneurs vosgiens Vosj’Innove. Ils partageront un stand ''Je Vois la Vie en Vosges''. Objectif : approcher des entreprises qui seraient intéressées par les Vosges pour le développement de leur activité, pourquoi pas en s'installant sur des zones d’activités telle celle de Damblain, où 244 ha desservis par une voie ferrée et par l'A 31 sont encore disponibles sur les 302 de la zone.
« En matière d’économie circulaire, précise un communiqué, le Conseil départemental s’implique en soutenant les entreprises exemplaires dans la préservation de l’environnement, les économies d’énergie et la création d’emplois locaux. Egger, Lucart et Norske Skog constituent quelques-unes des composantes de cet écosystème vertueux. A titre d’exemple, 71 % des papiers et emballages issus du tri sélectif sont recyclés et transformés dans des entreprises vosgiennes.
Les Vosges s’imposent comme un territoire de pointe dans la prévention, la gestion et la valorisation des déchets avec des partenaires comme Evodia (ex-SMD) qui optimise le tri des déchets et développe un réseau de recyclage.
Labellisé en 2014 ''Territoire zéro déchets, zéro gaspillage'', les Vosges ont pour ambition de devenir d'ici 2020 l’un des premiers départements 0 % de déchets enfouis.
L'agglo d’Epinal, attachée à la filière bois, veut quant à elle mettre en avant sa Green Valley, grappe d’entreprises dédiée au bois et à l’éco-construction. La collectivité travaille sur l'innovation croisée entre entreprises. A titre d’exemple, un projet dans la chimie verte et la biomasse, porté par la société de biotechnologies Arbiom, vise à utiliser les résidus de bois de la papeterie pour produire des protéines destinées à l’alimentation animale. »

 

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire