Journal de mardi 3 novembre 2020

Publié le Mardi 3 Novembre 2020

A emporter

Comme lors du premier confinement, beaucoup de restaurateurs se mettent à la vente de repas à emporter. Pour garder de l'activité et rester proche de la clientèle plus que pour faire rentrer de l'argent. Exemple chez une bonne table de Remiremont, Saveurs nature.

Confinés mais livrés

Dès l’annonce du reconfinement, la ville d’Epinal s’est posée une question fondamentale : comment soutenir les commerçants dits non essentiels ? Elle a finalement trouvé la réponse en s’appuyant sur la plate-forme Locappy. Développée par la jeune agence de communication spinalienne Section 4, elle regroupe et présente, en ligne, les produits d’une centaine de commerces locaux. Mais il restait la problématique de la livraison et c’est là qu’intervient la municipalité en mettant provisoirement à disposition des agents et des véhicules.

Collège bois exemplaire

IBOIS Grand Est, interrégionale de la filière bois a remis ses prix de la construction bois dans les locaux du collège Elsa Triolet de Thaon-les-Vosges, un collège exemplaire, par ailleurs l'un des lauréats du prix, récompensé pour sa construction qui fait appel à des bois locaux et des matériaux bio-sourcés. Un deuxième prix est venu récompenser dans les Vosges la réhabilitation d'une ferme à Eloyes. Favoriser le bois dans la construction, c'est aussi la volonté politique du conseil départemental.

S'adapter et rebondir

Le secteur a été un temps à l’arrêt lors du 1e confinement, il a reçu le feu vert du gouvernement pour le second. L’activité se poursuit donc sur les chantiers du BTP avec du retard, forcément, dans le bâtiment, et un carnet de commandes loin d'être rempli pour les travaux publics.

11 ans après

Inhumation du caporal-chef Nicolas Verrier du 1er RTIR à la nécropole nationale du plateau de la Justice à Épinal. Un hommage de la nation, 11 ans après son décès.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire