Journal vendredi 5 mars 2021

Publié le Vendredi 5 Mars 2021

Journal vendredi 5 mars 

Revenons à ses moutons

Le salon de l'agriculture de Paris n'aura pas lieu pour cause de crise sanitaire. Le syndicat de la Confédération
Paysanne a choisi de proposer des "salons à la ferme", des rencontres pour faire découvrir un modèle agricole
éco-responsable qui s'oppose au modèle classique et industriel. C'est le cas de la ferme de Sophie Plyant
à Dounoux, à la tête d'un élevage d'ovin depuis 30 ans, qui recevait lors du tournage un jeune couple
qui s'est installé en maraîchage bio mais qui doit retarder son projet de pension équestre, les terrains
agricoles qu'ils souhaitaient acheter ont été vendus pour une grosse exploitation de méthanisation.



Marché de niche

L’équipementier automobile VT2i de Ramonchamp, fabricant de rotules, bras de suspension ou encore pivots de roue, a reçu 800 000 euros des pouvoirs publics dans le cadre du plan France Relance, plan de soutien à l’économie post-crise sanitaire. Une somme qui sécurise l’achat d’une machine pour intégrer un nouveau marché permettant le maintien de cinq emplois et la création de cinq nouveaux.

Mobilité connectée

Des enfants de l’école de Saint-Laurent à Epinal qui annoncent le prochain arrêt, la possibilité de payer son billet directement dans le bus avec sa carte bancaire sans contact, un système d’alerte SMS « info trafic » ou de notifications via l’application MYBUS, l’éventail des nouveaux services déjà mis en place ou à venir sur le réseau Imagine est assez large.

Culture pour tous

Depuis ce mercredi, les Landavillois ont une bibliothèque. Créée par la mairie de Landaville, c'est le 17e espace de lecture du réseau de la Communauté de communes de l'Ouest Vosgien, qui soutient ce projet. Avec ce lieu, les élus veulent offrir un accès à la culture et créer du lien social dans les zones rurales.

En attendant les truites

A 8 jours de l'ouverture de la pêche à la truite, l'AAPPMA d'Epinal procédait ce vendredi à un rempoissonnement de 500 kilos de perches, tanches et brochets à Bouzey et dans 2 affluents de la Moselle. Un alevinage qui aurait dû avoir lieu en décembre, mais qui avait été repoussé pour cause de confinement.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire