Vagamondes : Sous un ciel bas

Publié le Vendredi 22 Janvier 2021

Sous un ciel bas met en scène la figure de Jamal, un documentariste syrien d’une quarantaine d’années installé en France depuis quelque temps. Obsédé par l’idée de la perte de son passé, il voit ses amis s’éparpiller un peu partout dans le monde et les lieux de sa jeunesse disparaître.
Écrite et mise en scène par Waël Ali, la pièce aborde avec pudeur la question du statut de l’artiste en exil. Pour y répondre, son auteur fait cohabiter deux écritures, deux registres – l’intime et le politique – convergeant vers un même objet : un territoire toujours en fuite. C’est sous la forme d’une enquête historique, sur la création de l’État syrien au début du XXe siècle, que se déploie ce jeu de miroirs. La pièce est portée par deux acteurs, Nanda Mohammad, syrienne vivant au Caire, et Sharif Andoura, artiste belge d’ascendance syrienne, qui se prêtent avec gourmandise à cet exercice. La plongée dans les archives éloigne les spectres de sa lueur tamisée, comme diffusée depuis un souvenir ou un grenier.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire